Mont-Saint-Michel : une destination historique et camping à essayer

Mont-Saint-Michel : une destination historique et camping à essayer

Troisième site le plus visité de toute la France, le Mont-Saint-Michel est un patrimoine mondial de l’UNESCO. Cette destination au large de la Manche fait la fierté de toute la Normandie. C’est le parfait endroit pour découvrir une authentique ville du passé. L’abbaye résume à elle seule des siècles d’Histoire. Elle fut un lieu de culte et une prison avant de devenir un centre touristique de premier rang. Les visites se poursuivent toute l’année. Le cœur de l’été, une véritable foule bat le pavé dans la cité médiévale. Un charme hivernal fou attire également les visiteurs du monde entier. La baie qui entoure la plus connue des abbayes de tout l’Hexagone a également son lot de merveilles. Le temps d’un week-end pour passer quelques semaines au bord de la manche, les vacanciers affluent sur les côtes normandes. Outre ses légendaires marées, elle offre aussi un beau littoral. Les amateurs de camping peuvent apprécier le séjour au cœur de cet environnement calme propice à la détente.

L’Histoire de la Normandie résumée par le Mont-Saint-Michel

Culminant à 157 mètres d’altitude, le Mont-Saint-Michel est un petit rocher au milieu de La Manche. Cette petite commune appartient au département du même nom que la mer qui l’entoure. C’est l’un des lieux de pèlerinage les plus fréquentés en France. Les fidèles du monde entier viennent pour faire du tourisme religieux ou se recueillir. En effet, l’abbaye elle-même a été construite sous l’ordre de Saint-Michel. L’archange ordonne à un évêque de bâtir un lieu de culte au large de la mer à un endroit bien précis. Actuellement, la statue de ce protecteur de l’abbaye se trouve encore tout en haut du célèbre Mont. La construction de la cité elle-même débute au XIIIe siècle. Il a fallu attendre plusieurs centaines d’années pour que cet endroit prenne sa forme actuelle. Les murailles et les fortifications datent du conflit avec l’armée anglaise. Les troupes britanniques ont fait plusieurs incursions sur place pendant la guerre de Cent Ans. Longtemps victime des agressions ennemies, le Mont-Saint-Michel fut quasiment déserté pendant les XIVe et XVIe siècles.

Après cette période de calme, les religieux ont commencé à investir les lieux. Il y avait également des prisonniers qui ont été déportés. L’endroit prend alors le nom de Bastille des Mers. À la Révolution française, l’abbaye devient une véritable maison de force. Les bagnards vivaient dans ce qui s’appelait, avec un brin d’ironie, le Mont Libre. C’est à partir de 1863 que l’abbaye devient à nouveau un lieu de culte. Ce statut la sauve de la destruction totale. Une dizaine d’années plus tard, l’îlot devient un monument historique classé à part entière. Le tourisme est alors lancé. Actuellement, quelques rares religieux vivent encore sur les lieux en permanence.

Vivre une expérience en camping non loin de la célèbre abbaye

La baie du Mont-Saint-Michel constitue une attraction à part entière. Il est possible de s’y balader à condition de se faire accompagner par un guide expérimenté. En effet, la marée reste très imprévisible dans cette partie de la Manche. La mer peut monter très rapidement et recouvrir une très grande zone en quelques minutes seulement. Aussi dangereuse que fascinante, la baie du Mont-Saint-Michel est un bel endroit pour passer les vacances. Non loin de la célèbre abbaye se trouvent quelques campings étoilés. Par exemple, vous pouvez découvrir le Mont-Saint-Michel depuis le camping de l’Ile Verte. Cette structure accueille des vacanciers en quête de tranquillité et d’originalité. Séjournez en mobil home avec votre famille et passez des vacances confortables.

Le climat au bord de La Manche est différent de celui du Sud de la France ou des Landes. Cependant, le séjour s’annonce riche en découvertes. Le farniente est également possible sur de petites plages telles que celle de Saint-Benoît-des-Ondes. Cette station balnéaire de charme permet de contempler la baie du Mont-Saint-Michel dans toute sa splendeur. Saint-Georges-de-Gréhaigne devrait aussi se trouver dans la liste des endroits à visiter sur place. La promenade d’une trentaine de kilomètres à travers une piste cyclable mène vers de nombreux vestiges du passé. Les moulins à vent restaurés plongent dans une époque révolue. Le long du littoral, la culture des moules assure également le dépaysement total. Un petit train touristique fait aussi partie des attractions locales. Pour les amateurs de poussée d’adrénaline, un tour en char à voile devrait être programmé.

admin